Astuces pour refaire des joints de carrelage sur les anciens

Astuces pour refaire des joints de carrelage sur les anciens

Au fil du temps, les joints de carrelage se détériorent. Assurez-vous que le sol ou le carrelage mural soit étanche pour entretenir et nettoyer régulièrement les joints. Si les joints sont trop endommagés, veuillez les refaire. C’est une étape facile à faire pour les professionnels. Si vous voulez découvrir comment faire cette opération, alors vous êtes dans le bon article. Découvrez tout ce qu’il faut savoir ici !

Les risques de laisser vos anciens joints de carrelage dans un mauvais état

Le carrelage est un revêtement qui dure tant que vous en prenez bien soin. Vous pouvez le garder en bon état pendant de nombreuses années. Un entretien régulier et l’élimination de toute saleté ou moisissure est essentielle. Mais malheureusement, cet entretien ne suffit pas, et au fil du temps ce carrelage va devenir de plus en plus fragile. Il ne doit pas rester dans ce mauvais état, de l’eau peut rentrer entre les carreaux, et les joints perdent leur rôle d’étanchéité. Cela peut faire décoller les carreaux et endommager les murs. Il n’y a qu’une seule solution : refaire les coutures plates. Bien que ce ne soit pas très compliqué, cela peut être fastidieux. Avant de les refaire à neuf, vous devez effectuer une étape de grattage pour retirer les anciens joints. Cette étape prend un certain temps.

Comment retirer les anciens carrelages ?

Cette étape nécessite de la patience et une bonne aide pour enlever ce qui est usé sans endommager les carreaux. Le joint est en effet résistant et difficile à enlever notamment parce qu’il doit être retiré de la plaque support.

Il est préférable de s’équiper d’un grattoir à carrelage ou d’un grattoir à lunch. Vous pouvez y passer beaucoup de temps, mais il est peu probable qu’il altère les carreaux. Cependant, vous pouvez également utiliser un burin plat et un marteau ou une mèche équipée d’un coupe-bordure.

L’avantage des grattoirs de bords est qu’ils sont spécialement conçus pour retirer les joints sans endommager les carreaux. Ils sont bon marché et peuvent être achetés dans les magasins de bricolage. Les marteaux et les burins sont plus rapides à utiliser, mais vous devez être plus prudent car ils peuvent endommager les carreaux. N’oubliez pas d‘incliner le ciseau au niveau du joint pour éviter tout dommage.

Si le joint est suffisamment large, une perceuse ou une meuleuse peut retirer le joint. Soyez très prudent et doux pour éviter d’endommager vos carreaux. Grattez les joints à enlever en prenant soin de ne pas rayer les carreaux. Après avoir retiré le joint, passez l’aspirateur à fond pour enlever autant de poussière que possible. Ramassez la buse fine et nettoyez soigneusement chaque joint. Et enfin, laissez le tout sécher .

Comment préparer le mortier à joint ?

Il y’a deux solutions qui s’offrent à vous : sois acheter le tout prêt, dans ce cas vous n’avez pas besoin de remuer quoi que ce soit, passez simplement à l’étape suivante. Sinon si vous voulez le faire vous même, il faut donc le faire selon les instructions du fabricant :

  • tout d’abord, dissoudre la poudre dans l’eau selon la proportion indiquée sur l’emballage ;
  • mélanger délicatement, sans fouetter, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène et élastique ;
  • envisager de choisir un mortier à joint adapté à votre type de vos carreaux et au matériau de support des carreaux.

Comment poser les nouveaux joints ?

Pour des applications réussies, travaillez par petites zones, une par une.

  • Poser les joints : à l’aide d’une truelle en caoutchouc et d’une spatule, appliquez une grande quantité de coulis pour combler l’espace entre les carreaux. La truelle est facile à appliquer et la spatule est utilisée pour remplir les vides et faire la pénétration du mortier dans chaque espace.
  • Le lissage des joints : utilisez vos doigts ou un grattoir en caoutchouc pour lisser les joints des carreaux. Veuillez humidifier vos doigts au préalable surtout en portant des gants. N’appliquez pas trop de force sur les joints pour éviter de les creuser.
  • Procédez à l’élimination des bavures : une fois que le mortier devient de plus en plus sec, plongez l’éponge dans l’eau et essuyez les résidus se trouvant sur les carreaux. Veillez à ne pas exercer trop de pression. Après avoir retiré l’excès de mortier, essuyez-le avec un chiffon sec et laissez-le sécher.
Étiquettes: