Acheteur : Tout savoir sur l’achat d’un bien immobilier

Acheteur : Tout savoir sur l’achat d’un bien immobilier

Acheter un bien immobilier est un acte important qui doit être envisagé sous toutes ses formes. C’est un achat qui demande un budget important, solide et évalué avec soin. C’est aussi un achat qui doit répondre à vos attentes et à vos besoins. Pour vous aider à acquérir le bien de vos rêves, nous vous expliquons en détail toutes les étapes de l’achat d’un bien immobilier, de votre projet d’achat jusqu’à la remise des clefs.

Un projet immobilier parfaitement évalué

La première chose à faire, avant même de commencer les recherches du bien idéal, est de définir en détail votre projet d’achat immobilier. Vous allez donc devoir établir le budget de votre projet en détail, en prenant soin de n’oublier aucun élément financier qui entre en compte dans le processus d’achat.

Évaluez votre capacité de financement et calculez votre budget

Pour démarrer votre projet d’achat d’un bien immobilier sur des bases solides, commencez par vous rapprocher de votre banquier. Ce dernier, en fonction de votre situation financière actuelle, vous renseignera sur votre capacité d’endettement.

Faire jouer la concurrence en consultants d’autres banques peut vous permettre de bénéficier d’un meilleur taux de crédit. Vous pouvez également faire appel à un courtier en financement immobilier. Ce dernier se chargera de négocier pour vous le meilleur taux.

Au niveau de vos économies personnelles, il est important que vous réfléchissiez à la façon dont vous allez les employer. Allez-vous vous en servir pour financer une partie de l’achat de votre futur logement, ou bien allez-vous plutôt vous en servir pour financer des travaux éventuels ou un imprévu ? Dans tous les cas, il peut être judicieux de garder un peu de vos économies afin de pouvoir parer à toute éventualité.

Pour continuer dans le domaine du financier, si vous êtes primo-accédant (vous n’avez encore jamais acheté de bien immobilier) vous avez peut-être droit au PTZ, le fameux prêt à taux zéro. Le PTZ est octroyé sous conditions de ressources et de la localisation de votre future acquisition immobilière.

Certaines agglomérations proposent également une aide qui peut se cumuler avec le prêt à taux zéro. C’est par exemple le cas à Paris, où vous pouvez cumuler le prêt Paris logement 0% avec le PTZ.

Il est maintenant temps de passer au calcul du budget nécessaire à l’acquisition de votre bien immobilier.

Il faut savoir que lorsque vous achetez un logement, il est impératif que vous souscriviez à des assurances telles que l’assurance décès invalidité ou l’assurance multirisque habitation. Vous allez aussi devoir inclure les frais bancaires engendrés par votre crédit immobilier. Puis, vous allez devoir calculer les frais de dossier, les assurances, les taux d’intérêt… N’omettez pas de comparer le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) que vous proposent les différents établissements bancaires.

Une fois que vous avez défini dans quelle fourchette de prix va se situer votre futur logement, vous allez devoir ajouter les droits d’enregistrement (frais de notaire), soit environ 7 % du prix d’achat net vendeur.

Enfin, vous allez devoir prévoir le paiement de la taxe foncière à venir. Cette dernière peut toutefois être partagée avec le vendeur, au prorata du temps d’occupation. Si votre logement est en copropriété, alors vous allez devoir également devoir prévoir les charges de copropriété à venir.

Le cas échéant, vous devez également prévoir le budget nécessaire aux travaux de mise aux normes ou de rénovation.

Afin de ne pas alourdir votre budget inutilement, vous ne devez pas perdre de vue que la somme à emprunter ainsi que les frais de notaire, dépendent directement du prix d’achat du bien immobilier convoité. Vous devez donc vous assurer que d’acheter votre bien immobilier au meilleur prix.

Prenez le temps vous préparer aux visites des différents logements

Acheter un logement n’est pas anodin, c’est même parfois l’achat de toute une vie. Il est donc très important que vous trouviez l’appartement ou la maison qui comble vos besoins et vos envies, et surtout, il est vraiment important que ne vous soyez pas déçu de votre achat.

Vous allez donc devoir définir ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Pour y voir plus clair, vous pouvez faire une liste des quartiers ou des villes qui vous intéressent, et une liste des endroits qui ne vous intéressent pas du tout.

En effet, il n’est pas rare que pris dans le tourbillon des visites ou dans l’euphorie suite à la visite d’une jolie maison, les acheteurs oublient qu’elle se situe dans un quartier qui ne leur plait pas forcément ou qui ne dispose pas de toutes les commodités dont ils ont besoin.

Enfin, pour affiner votre recherche et trouver le bien qui vous correspond en tout point, vous pouvez préciser un certain nombre de points, comme le standing recherché, l’ambiance du quartier, la présence d’un espace extérieur (jardin, balcon, terrasse…), le vis-à-vis, la présence de transports en commun, la proximité des écoles, le nombre de chambres, la vue, etc.

Recherchez le bien qui vous correspond

Une fois votre budget établi et vos critères bien définis, vous pouvez commencer à parcourir les annonces immobilières. Vous pouvez regarder les annonces des particuliers et aussi celles des agences immobilières.

Lorsque vous trouvez un bien qui vous intéresse, il ne vous reste plus qu’à contacter la personne ou l’agence immobilière qui l’a mise en vente afin de convenir d’un rendez-vous pour la visite.

Pour vos recherches, vous pouvez aussi faire appel à un agent immobilier. Ce dernier se chargera de trouver un bien en vente qui corresponde le plus possible à vos critères. Une fois ce bien trouvé, il vous en informera et vous proposera de le visiter.

Dans les cas où vous ne pouvez pas assister aux visites (vous habitez trop loin, vous ne pouvez pas vous déplacer, vous n’avez pas de créneau de libre dans votre emploi du temps…), certaines agences immobilières peuvent vous proposer des visites virtuelles.

Il se peut qu’après avoir visité quelques biens, vous vous rendiez compte qu’il y a une différence entre ce que vous désirez et la réalité des prix du marché. Si le cas se présentait, vous devriez alors revoir vos critères à la hausse ou à la baisse.

Procédez à certaines vérifications durant les visites

La première visite peut parfois être tellement enthousiasmante, qu’on en oublie de regarder la maison en détail et en toute objectivité. Même si vous avez eu un coup de cœur, vous devez absolument mettre de côté vos émotions et garder en tête toutes les vérifications qui s’imposent lorsqu’on souhaite acheter un logement.

Ainsi, vous devez absolument vérifier l’état général du bien, l’agencement des pièces et son environnement. Prenez le temps de regarder les murs, la toiture et les sanitaires. Essayez d’en savoir plus sur l’isolation et demandez à lire les différents diagnostics obligatoires.

Pour vous assurer que le logement vous conviendra vraiment, demandez à le visiter une deuxième fois, mais cette fois-ci à un horaire différent. Vous pourrez ainsi constater que la luminosité correspond à vos attentes, ou que le voisinage et la circulation ne sont pas désagréables.

Ce sera également l’occasion d’aborder des points auxquels vous n’aviez pas pensé lors de la première visite.

Pour finir, si vous pensez que le logement va nécessiter des travaux importants, faites-les chiffrer. Vous pourrez ainsi vous appuyer sur quelque chose de concret pour pouvoir négocier le prix à votre avantage.

Acheteur : Tout savoir sur l’achat d’un bien immobilier

Faites une offre d’achat pour ouvrir les négociations

Vous avez trouvé le logement idéal et vous n’avez qu’une envie, c’est de montrer votre motivation au vendeur et lui faisant une offre d’achat immobilier.

L’offre d’achat n’est pas une étape obligatoire, mais elle permet de faire savoir au vendeur que vous vous intéressez sérieusement à son bien. C’est aussi un très bon moyen de lancer les négociations, d’autant plus qu’avec l’offre d’achat, il sait que vous êtes un acheteur sérieux qui ne lui fera pas perdre son temps.

Une offre d’achat peut être soit orale, soit écrite. Cependant, il faut savoir que l’offre d’achat écrite engage les deux parties, tandis que l’offre orale n’engage aucune des deux parties.

Toutefois, l’offre d’achat n’est pas à prendre à la légère, puisqu’il s’agit d’un acte juridique qui fait office de préambule à la promesse d’achat. Pour vous assurer de rédiger une offre d’achat écrite conforme, vous devez la faire rédiger par un agent immobilier qui veillera à bien faire apparaître toutes les clauses et informations nécessaires.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à faire parvenir votre offre d’achat au vendeur. Après réception, le vendeur peut soit accepter directement votre offre, soit la refuser, soit vous faire une contre-proposition. Lorsque vous avez trouvé un accord avec le vendeur, la vente est considérée comme formée et vous pouvez passer à la signature du compromis de vente.

Il faut savoir qu’en tant qu’acheteur et sauf clause contraire, vous jusqu’à 10 jours pour vous rétracter. Si jamais vous décidez de vous rétracter passé ce délai, alors vous devrez verser des dommages et intérêts au vendeur.

Suivez le processus d’acquisition de biens immobiliers

Il y a encore plusieurs étapes à suivre avant de pouvoir conclure la vente et que le vendeur vous remette les clés du logement convoité.

La signature de l’avant-contrat de vente 

Le contrat d’avant-vente vente d’un bien immobilier n’est pas obligatoire, mais toujours fortement recommandé puisqu’il permet d’engager les deux parties. Vous avez le choix entre deux types d’avant-contrat de vente :

  1. Le compromis de vente : il engage les deux parties à vendre et à acheter, il contient de plus, des clauses d’annulation.
  2. La promesse unilatérale de vente : elle engage le vendeur sur une période donnée à vendre son bien à l’acheteur nommé et au prix de vente déterminé.

La signature de l’acte définitif de vente 

La signature de l’acte définitif de vente (ou acte authentique de vente) a lieu environ 3 mois après la signature de l’avant-contrat de vente. C’est un acte qui se déroule en présence d’un notaire et qui scelle la vente immobilière.

L’acte définitif de vente est un acte authentique notarié qui doit être signé par les deux parties, chez le notaire choisi par l’acheteur.

Vous pouvez maintenant payer le vendeur et ce dernier peut enfin vous remettre les clés de votre nouvelle habitation.

Effectuez les dernières démarches avant d’emménager

Bien que le vendeur vous ait remis les clés, il vous reste encore des démarches à effectuer avant de pouvoir profiter de votre nouveau chez-vous.

Anticipez les taxes et impôts à venir

Si vous êtes propriétaire occupant, alors vous allez devoir vous acquitter des impôts locaux.

Si vous êtes un propriétaire non-résident ou expatrié, vous êtes redevables des impôts locaux, des bénéfices industriels et commerciaux et des revenus fonciers envers l’État Français.

Si vous détenez un patrimoine supérieur à 1,3 millions d’euros, vous êtes imposable à l’INFI.

Si vous êtes propriétaire bailleur, vous allez devoir vous acquitter de la taxe foncière et votre locataire devra payer la taxe d’habitation. Vous êtes également en droit de lui demander de vous rembourser la redevance des ordures ménagères si tel est votre souhait.

De plus, vos revenus locatifs sont assujettis à l’impôt sur le revenu. Attention toutefois, un bien loué vide ne se déclare pas de la même façon qu’un bien loué meublé.

Lire aussi : Réussir son investissement locatif en 9 points

Informez les différents organismes de services de votre date d’emménagement

Il est du devoir du vendeur d’informer les organismes de fournitures des différents services du changement de propriétaire et de les informer de sa date de départ du logement.

En tant qu’acheteur, vous devez informer tous les organismes auxquels vous souhaiter vous rattacher de la date précise de votre emménagement. Cette étape vous évitera de vous retrouver sans eau ou électricité le jour J.

Vérifiez que le transfert automatique de l’assurance habitation est effective

Il est impératif que votre logement ne se retrouve pas sans contrat d’assurance habitation, c’est pourquoi ce dernier est transféré automatiquement du vendeur à l’acheteur. Vous pouvez choisir de continuer avec le même contrat ou bien vous pouvez le résilier et en choisir un qui vous convient mieux.

Il faut savoir que vous 3 mois à compter de la signature de l’acte de vente pour résilier le contrat d’assurance du vendeur.

Si vous comptez laisser le logement temporairement vacant, vous devez souscrire une assurance habitation propriétaire non-occupant (assurance habitation propriétaire bailleur). Cette dernière protégera votre logement en cas de sinistre.

Si vous souhaitez le louer, vous devez également souscrire une assurance habitation propriétaire bailleur qui vous protégera en tant que propriétaire, même si votre locataire a souscrit sa propre assurance.

Comment souscrire à une assurance habitation en ligne ?

Précédemment dans cet article de blog, nous venons de voir tout ce qu’il y a à savoir sur l’achat d’un bien immobilier en tant qu’acheteur, le fait d’évaluer votre capacité de financement et calculez votre budget, prendre le temps pour préparer les visites des différents logements, rechercher le bien immobilier qui vous correspond, procéder à certaines vérifications durant vos différentes visites, faire une offre d’achat pour ouvrir les négociations, suivre le processus d’acquisition de biens immobiliers, ou encore anticiper les taxes et impôts à venir. Voyons maintenant ensemble, comment souscrire à une assurance habitation en ligne ?

Venez d’acheter un bien immobilier de type appartement ou maison ? Et vous souhaitez l’assurer le plus rapidement possible ? Pour ce faire, vous êtes à la recherche d’une assurance habitation en ligne digne de confiance, qui répondra à tous vos besoins, tout en ayant un prix convenable ? C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir lesfurets.com pour souscrire en ligne à une assurance pour assurer votre logement. Le site internet lesfurets.com, vous propose d’économiser en moyenne jusqu’à 119 € pour les mêmes garanties, et de comparer plus de 20 marques en seulement deux minutes chrono. Il vous suffit simplement de renseigner quels types de biens voulez vous assurer, comme par exemple un appartement, une maison, ou encore un mobile-home.

Une fois cette information renseignée, lesfurets.com compare plus de 20 marques, comme par exemple, Direct Assurance, Allianz, L’olivier Assurance ou encore Luko. Alors si cela vous intéresse, et que vous souhaitez comparer les différentes assurances d’habitation en ligne, nous vous conseillons de vous rendre dès maintenant sur le site internet lesfurets.com, afin de trouver celle qui répondra à tous vos besoins et à votre budget. Également, pour toute autre question, n’hésitez pas à les contacter directement via leur formulaire de contact.